Un regard sur la leçon

Le travail commence en silence. Les corps se réchauffent. Ensuite, les danseurs apprennent des exercices isolés. Puis, ils essaient de nouveaux aspects du mouvement et dansent suivant les séquences de mouvements du groupe. De par ces exercices, le corps devient un terrain d'expérimentation. Des séquences individuelles, des pas sont pratiqués en musique et en chant, les postures sont corrigées et les tensions sont relâchées. Les débutants sont soutenus par l'exemple des avancés. Certaines danses sont dynamiques et encouragent l'endurance, tandis que d'autres sont lentes et calmes ; ils nécessitent une attention aux détails. L'un des objectifs de ce travail est de développer ses propres énergies et celles du groupe et de les expérimenter ensemble.

Les danses

La plupart des danses se caractérisent par la répétition et la variation de schémas de mouvement typiques des traditions africaines, car elles sont également présentes dans d'autres cultures. Les danseurs se déplacent en partie en cercle, en partie en rangées et parfois aussi en solo, toujours soutenus par la musique ou le chant. L'intensité augmente au point d'exprimer le dynamisme masculin ou la subtilité féminine. En Afrique, la danse est pour tout le monde - pour les hommes et les femmes, pour les vieux et les jeunes. cet égard, Ibra Ndiaye veut ouvrir la porte à tout le monde ici aussi, afin qu'ils puissent se retrouver dans les danses. Il aide les danseurs à développer leurs propres formes d'expression au sein du modèle donné.

la discipline

La danse expressive africaine requiert une vigilance et une présence mentale et physique. L'expression ne vient pas d'une ventilation aveugle ou d'une esthétique bien élevée. Afin de trouver le geste authentique dans les mouvements répétitifs, il faut de l'autodiscipline et la volonté de se laisser guider. C'est le seul moyen de transformer les vieilles habitudes.

Respect du corps

Il s'agit d'abord d'apprendre des formes d'expression africaines, mais le travail de la danse peut aussi aider à mieux percevoir son propre corps et à y prêter attention. Il mérite le respect, c'est de la même façon, qu'il réagit en danse - avec rire, avec tension, avec douleur ou avec détente. Le corps a besoin de dialoguer avec un esprit en alerte.

Mouvement des vagues en danse

La danse africaine a plusieurs formes. Outre les mouvements puissants des danses d'Afrique, Ibra Ndiaye attache également de l'importance aux mouvements d'ondes douces dans ses cours, lesquels mouvements se propagent du bassin à la colonne vertébrale en passant par le cou, dans les bras et dans les mains. Les danseurs prennent conscience de leurs propres blocages et tensions, assouplissent leur corps et peuvent le rééquilibrer.

La posture droite

Redresser le corps est un objectif du travail. En danse, sous la direction de Ibra Ndiaye, les participants recherchent leur propre posture équilibrée et apprennent à s'éduquer à gérer leur corps. La danse encourage les participants à se lever et à remplir l'espace qui leur est donné - dans la danse et dans la vie.

Persévérance et concentration

L'apprentissage de la danse africaine est intense. Il demande persévérance et concentration. Parfois, il ne faut pas baisser les bras malgré la fatigue pour s'ouvrir à de nouvelles sources créatives. Pour que les participants ne soient pas distraits par des choses extérieures et puissent entrer en contact avec eux-mêmes, Ibra Ndiaye s'interdit de s'entraîner devant le miroir.

Les pieds

Les gens dansent pieds nus. La plante des pieds palpe le sol et entre en contact direct avec celui-ci. Les articulations amortissent le poids du corps afin que le pied touche le sol doucement au lieu de le heurter. Un contact intensif avec le sol remplace les coups durs.

Dialogue entre danse et musique

Dans la mesure du possible, les cours et ateliers sont accompagnés par des musiciens professionnels. L'étroite collaboration sous la direction de Ibra Ndiaye ouvre un champ aux musiciens qui les inspire et les aide à développer davantage leur sensibilité au dialogue entre mouvement et rythme. Les danseurs, quant à eux, sont soutenus dans leur travail individuel par la musique.